Les filaments plastique pour l'impression 3d | STL maker 3D – StlMaker3D

Dans cet article, nous allons nous intéresser aux filaments plastiques, qui sont la matière première imprimer des figurines wargame avec une imprimante 3d FDM.

Sachez-le, il ne suffit pas de commander la première bobine venue pour avoir de bon résultat.

Ici nous allons voir :

  • Les caractéristiques d'un bon filament.
  • Les différents types de filament.
  • Déterminer lequel d'entre eux vous convient le mieux.
  • Le bon conditionnement à adopter pour préserver votre plastique.
  • La bonne température pour imprimer votre filament.

Temps de lecture estimer :  15 minutes + 30 minutes de vidéo

1. Pourquoi se soucier de la qualité du filament avec les imprimantes 3D bon marcher ?

Ce filament est la matière première de vos impressions 3d à dépôts de filament, il est à l'imprimante FDM, ce qu'est la résine à l'imprimante SLA.

Mais pourquoi nous attarder sur la qualité du filament ? Ce n'est que du plastique colorer qui sera fondu et déposer sur le plateau de votre imprimante 3D.

Et pourtant, avec les imprimantes dites "low cost" ou chinoise qui proposent un coût très bas, donc très attractif est très capricieux, beaucoup de leur propriétaire ne comprennent pas pourquoi certaines de leurs impressions ne sont pas à la hauteur de leur attente.

La raison est que chaque détail compte et négliger celui de votre filament plastique présente une première erreur.

Cet article est essentiellement tourné vers ce type d'imprimante, car très accessible financièrement, la plupart des utilisateurs possèdent ce genre de bécane, qui peuvent toute de même donner de très bon résultat.

On retrouve des marques comme :

  • Creality
  • Longer
  • Artillery
  • Dagoma
  • Anet
  • Ect. La liste pourrait être plus longue.

Les imprimantes de marque telles que Ultimaker, Flashforge, Snapmaker ou encore Prusa sont des imprimantes qui bénéficie :

  • D'un meilleur usinage, il est peu probable de retrouver des défauts au niveau de leur mécanique.
  • De phase de test déjà réalisé par le constructeur, avec des réglages stables et globalement bons pour tout type de filament. Cela vous fait gagner du temps et du plastique, puisque chaque imprimante réagit de manière différente (on peut même observer une différence d'impression avec le même modèle d'imprimante 3d)

Si votre imprimante fait partie de cette gamme, avec des prix qui varient entre 400 et 5000 euros, vous partez déjà avec un sacré avantage. Et vous aurez très certainement moins souci de manière globale.

De très bon rendu sont possible avec des imprimantes plus accessibles, il faudra juste être plus minutieux. 

1.1 Un filament au diamètre régulier, un gage d'excellence.

Le PLA est vendu par rouleau de 300 m, les prix varient de 15 à 40 euros par rouleau. Cette variation des prix peut s'expliquer avec la qualité de filament qu'offre la marque.

Plus l'on observe de régularité dans le filament plus on sera susceptible d'obtenir un résultat de qualité, et dévote de phénomène (déjà évoqué plus haut) comme là "sous-extrusion" et la "sur-extrusion".

Plus simplement, un filament d'une épaisseur initiale de 1.75 mm qui passe d'une variation d'épaisseur à 1.63 mm, pourra créer de la sous-extrusion, ou un manque de matière dû au changement d’épaisseur du filament.

Tandis qu'un changement de 1.87 mm, peut créer de la sur-extrusion soit un surplus de matière dû au changement d’épaisseur du filament.

image_imprimante_FDM_filament_sousextrusion_sousextrusion_wargaming_stl_maker_3d_impréssion_3d_jeux_de_plataux_jeux_de_guerre_figurine_miniature_fichier_imprétion_fichier_STL_2.0

Plus votre filament est de qualité, moins on observera d'irrégularité, ce qui explique la différence de prix.

Bien évidemment, nous vous conseillons de vous procurez un filament de bonne qualité afin de ne pas à avoir recommencé vos impressions, et d'observer des résultats décevants sur vos figurines et signature de jeux de guerre sur plateau.

2. Quel type de plastique peu imprimer mon l'imprimante FDM ?

Ce détaille est marqué dans la description produite (avant l'achat) ou sur la notice d'instruction de l'imprimante, toute fois sachez certains plastiques sont récurant et commun à beaucoup d'imprimantes comme :

  • Le PLA (le plus commun), on peut retrouver des variantes de PLA pour donner différent rendu, comme un effet brillant, pailleté, etc.
  • Le polywood (qui donne un effet bois)
  • Le plastique ABS (plastique très flexible)

Certains plastiques possèdent des propriétés qui leur sont propres. Ce qui permet de les employés à des fins et des utilisations diverses.

2.1 Le PLA 

Sachez que le plastique classique de type PLA est le plus simple d'utilisation et le plus adapté à vos impressions de jeux guerre, pas la penne de versée dans l'originalité de ce point de vue là.

Mais si vous souhaitez faire autre chose que du wargame, et imprimer avec du filament plus exotique, il existe du PLA qui intègre des éléments moins conventionnels.

Car finalement ce dernier est simplement composé de plastique associé à des pigments pour lui donner une couleur.

Toutes fois il existe des PLA qui proposent des matériaux qui sorte de l'ordinaire afin d'obtenir un effet différent à l'impression.

La chaîne YouTube JusteGeek nous présente l'entreprise française Francofil qui fabrique des filaments à la composition intéressante :

 

Sachez que les PLA qui présentent des particularités et des matériaux différents, sont autant de paramètres à prendre en compte pour vos impressions, et peuvent apporter quelques difficultés aux imprimeurs néophytes.

Nous vous conseillons de vous faire la main, dans un premier temps sur du plastique plus classique, tels que du PLA noir, gris ou blanc.

Sachez aussi le taux de pigmentation, et la couleur de ce dernier exercera aussi une influence sur le temps de chauffe. En effet, un filament noir devra être un peu plus chauffé qu'un blanc.

Le PLA est-il resistant ?

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le PLA offre une résistance tout à fait correcte, rien extraordinaire non plus, les plastiques ordinaires atteignent vite leurs limites, mais cette résistance et bien présente et mérite d'être cité et convient très bien pour des objets du quotidien.

Le PLA sera donc très bien pour vos modèles wargame, à conditions de régler les paramètres de votre imprimante et obtenir des pièces de bonne qualité.

Le PLA pourra donc être aussi utilisé mais aussi pour la fabrication d'objets en tout genre qui vous passe par l'esprit.

Quand est-il de la résine ? 

On ne peut pas en dire au temps de la résine, qui est employée avec les imprimantes SLA. 

La résine (classique) est bien plus fragile que le PLA. Faite tombé un objet imprimé en résine, et il y a de forte chance pour que celui-ci soit cassé ou brisé en plusieurs morceaux. 

Voici une vidéo de la chaîne YouTube les freres poulains qui teste la resistance de PLA et de la résine.

2.2 L'ABS

Les plastiques comme l'ABS, qui sont très flexibles, donc plus difficiles à utiliser.

Si vous souhaitez vous diversifier sachez que peu d'imprimantes permettent l'utilisation de ce filament, d'autre part il est préférable d'employer un extrudeur en "direct drive", qui ce se situe sur la tête de chauffe afin qu'il soit guidé au plus proche de celle-ci.

2.3 Des filament aux matériaux plus exotique

Il est possible de retrouver des filaments qui présente des matériaux différents où le plastique est mélanger avec des fibres pour lui accorder une autre esthétique comme le Polywood qui contiens des particules de bois.

Il exists aussi des filaments bien particuliers, mais cette fois-ci, réserver à des imprimantes particulières, puisque ce dernier est principalement composé de métal, nylon voir même de carbone.

Ils répondent à des applications particulières, notamment celui de pièce de rechange qui ont une place spécifique, et qui serait sujet à une usure intense, ce qui explique composition de ces pièces en matériaux resistant aux chocs, mais aussi aux charges thermiques quelle doivent supporter, comme dans un moteur par exemple. 

3. Le conditionnement et le stockage des bobines influencent-ils l'impression 3D ?

Votre filament, à la fin de sa chaîne de production, est enroulé dans de grosses bobines afin de le stocker. Ces dernières sera utilisé pour en créer d'autres, plus petites, qui seront mises en vente.

C'est lors de ces conditionnements que le plastique peut subir des tensions et crée des défauts durant vos impressions.

Car le plastique peut se tordre, faire poursuivre cette tension sur le reste de la bobine, créer des ruptures ou influences sur la vitesse d'impression, et avoir un impact sur l'écoulement du filament, ce qui peut créer de la sur-extrusion ou de la sous-extrusion (ces termes sont développés plus bas).

Ce genre d'incident est relativement rare et peut-être rencontré avec des filaments bon marché. 

Pour éviter de traumatiser, c'est la qualité du conditionnement en usine qui permettra d'éviter ces derniers désagréments.

Sachez aussi que votre filament est très sensible aux variations de température, stockez ce dernier dans un endroit :

  • Humide.
  • Au soleil.
  • Aux températures élevées en été et très froides en hiver. 

Ne fera qu'affaiblir ce dernier et seront autant de défauts potentiels qui peuvent se retranscrire dans vos impressions 3d. 

Si votre espace de travail ne bénéficie pas de bonnes conditions de stockage, nous vous conseillons d'investir dans du matériel prévu à cet effet.

3.1 Le professionnel, Filament Dryer Tertime

Pour un maintien au sec dans les meilleures conditions.

image_Filament_Dryer_Tiertime_stl_maker_3d_impression_3d_jeux_de_plateaux_jeux_de_guerre_figurine_miniature_fichier_impression_fichier_STL

Le Filament Dryer Tiertime.

3.2 Plus accessible, la boite de stockage eSUN eBOX

Maintiens votre plastique dans les meilleures conditions, la Esun Ebox :

  • Elle chauffe,
  • Pèse,
  • Garde au sec.

image_Boite-de-stockage-de-filaments-eSUN-eBOX_stl_maker_3d_impression_3d_jeux_de_plateaux_jeux_de_guerre_figurine_miniature_fichier_impression_fichier_STL

 

3.3 Le plus économique pour conserver.

Voilà un kit très utile et très accessible à chacun, moins sophistiqué que les deux précédentes solutions, mais tout aussi utiles : le kit de mise sous vide.

 

 image_Kit-de-mise-sous-vide-pour-filaments-Esun-eVacuum-Esun-V_stl_maker_3d_impression_3d_jeux_de_plateaux_jeux_de_guerre_figurine_miniature_fichier_impression_fichier_STL

 

4. La bonne température de mon plastique.

Lors de l'achat de votre filament plastique, ou une fois arriver chez vous, vous pourrez apprécier les caractéristiques de celui-ci.

Un des points importants à ne pas négliger avant d'entamer des impressions sérieuses est la variation de température de chauffe.

Ce paramètre est visible dans la description du produit. Un filament conseillé entre 195° et 230° vous permettra de connaître la fourchette de température possible.

Toutefois cette fourchette ne vous donne pas la meilleure température pour votre imprimante, celle qui vous donnera le meilleur rendu.

Pour vous en assurer, vous réaliserez ce qu'on appelle une tour de température.

Ce qu'il faut comprendre c'est que le filament poursuit un cheminement particulier lors de l'impression.

Ce dernier est tiré par un extrudeur qui l'accompagnera vers la tête d'impression, c'est l'action d'extrusion qui va gérer le flux de filament.

C'est ici, dans la tête d'impression, qu'il va subir un choc thermique lorsqu'il arrivera à proximité du bloc de chauffe pour y être fondu, puis déposer sur le plateau par couche successive pour former vos objets. 

Ce qui nous intéresse maintenant c'est le rapport entre l'extrusion (donc la vitesse où est tiré le file) et la température de chauffe. Si les deux sont mal coordonné vous pourriez retrouver des détails disgracieux sur vos modèles.

Ainsi à chaque nouveau filament, il faut tester et éprouver celui-ci à plusieurs stades de temperature grace à cette tour qui nous permettra d'apprécier les réactions de celui-ci.

La tour imprimer, indique à ses différents niveaux, la température appliquée au file. Il ne vous reste plus qu'à observer cette dernière et retenir la température qui vous offre la meilleure qualité d'impression.

Dans la vidéo suivante de la chaîne Héliox, la propriétaire de la chaîne montre durant l'un de ces tests de filament l'intérêt des tours de température.

Vous comprendrez alors que les tours de température sont un bon indicateur pour obtenir de très bon résultat.

Le filament testé dans cette vidéo est appelé Polywood, qui un mélange de PLA et de particule de bois.

Ce type de filament n'est pas conseillé pour les impressions de jeu wargame, car sans intérêt puisque l'on recherche, par la suite, à peindre nos impressions. L'effet bois ici n'est pas vraiment opportun.

Ainsi grâce à ce test des tours, on obtient les températures adéquates de notre imprimante pour :

  • Économisé du filament.
  • Éviter les mauvaises surprises.
  • Crée de belle pièce de jeux de guerre. 

4.1 Dois-je refaire des tests à chaque nouveau plastique pour imprimer mes miniatures ?

Assurément, la technologie FDM nécessite le calibrage de multiple paramètre qui peut varier et influencer votre impression.

Le choix du filament et sa qualité qui sont évoqués ici ne sont que la partie immergée de l'iceberg.

En suivant les conseils donner dans cet article, vous fêtes un premier pas vers des impressions réussite, mais surtout, vers une meilleure compréhension de l'impression FDM.

Cette compréhension vous permettra de mieux appréhender les nombreux réglages qui interviennent par la suite.

5. La sélection de filaments de STL maker 3d pour des impressions réussite.

 image_filament_plastique_PLA_wargaming_stl_maker_3d_impréssion_3d_jeux_de_plataux_jeux_de_guerre_figurine_miniature_fichier_imprétion_fichier_STL

 

1. Le filament Draftplast (marque française)

2. GEEETECH filament PLA 1.75mm gris

3. SUNLU filament PLA 1.75mm gris

Conclusion

Vous en savez plus sur les filaments plastiques désormais, bravo !

N'oubliez pas :

  1. Un bon filament, c'est déjà un premier pas vers des impressions réussies.
  2. Employez le bon plastique qui répondra à vos attentes.
  3. Le conditionnement et le stockage de vos bobines sont essentiels pour la suite de vos impressions 3d.
  4. Chauffer vos plastiques à la bonne température et n'hésitez à tester ceux que vous ne connaissez pas.

Si cet article vous pourriez être intéresser les réglages de l'extrudeur et de la tête d'impression, ainsi que les ajustements à apporter sur le plateau de votre imprimante 3d.

Nous vous invitons alors consulter les textes suivants :

Régler son plateau pour de belles impressions 3d wargame.

De l'extrudeur à la buse, bien paramétrer son imprimante 3d FDM pour de meilleures impressions wargame.

    Cet article touche maintenant à sa fin. Nous espérons vous avoir apporté un maximum d'information.

    Merci d'être allé jusqu'au bout de cet article, nous espérons sincèrement qu'il vous aura été utile et agréable à lire.

    Articles Récents

    Le posttraitement des figurines et miniatures wargame.

    Les différentes résines utilisées pour vos impressions de jeux de guerre sont des produits relativement chimiques qui dégagent des odeurs très fortes. À cet effet, il vaut mieux s'informer sur la manipulation de ce...

    Read more

    Les imprimantes 3D LCD pour figurine wargame.

    L'impression 3d ne cesse d’évoluée, développant de nouvelles technologies, et améliorant les anciennes. Alors, comment trouver son imprimante 3d résine pour le jeu de guerre sur plateau, en sachant que ce...

    Read more

    Utilisé le trancheur Lychee slicer

    Lychee slicer est un logiciel très utilisé des imprimeurs 3D, très apprécier pour ses diverses fonctionnalités, il est pour beaucoup, le meilleur de sa catégorie. Car même dans sa version...

    Read more

    Leave a comment

    This blog is moderated.